Retour Web Séminaires 1er juillet 2021 21 novembre 2020 9 & 10 novembre 2020

Réunion plénière en visio - Samedi 26 juin 2021 de 10h à 12h30


Le monde associatif peut-il viser plus que la seule réparation des dégâts des politiques néo-libérales ?


  • Le monde associatif peut-il viser plus que la seule réparation des dégâts des politiques néo-libérales ?
  • Comment agir contre les inégalités sociales, les catastrophes écologiques, etc. ?
  • Quels sont les leviers à activer pour permettre aux initiatives citoyennes associatives de donner la pleine mesure de leurs potentiels ?
  • Comment contribuer à de véritables changements systémiques pour une société plus solidaire, soutenable et participative ?
image viso26Juin21_gnral_finbis.jpg (0.2MB)
La Vidéo Facebook à voir ICI

Question centrale : Comment structurer les forces et les formes de la résistance pour changer de régime ? Nous n’arriverons pas à un « changement » de société par les seules forces politiques, notamment du fait de l’enchevêtrement des crises.

image viso26Juin21_gnral_final.jpg (0.2MB)

Pour tenter de répondre à ces questions, nous serons accompagnés de Luc Carton et Christian Maurel, des auteurs qui s’intéressent de près aux notions de communs, de droits culturels et d’éducation populaire, d’économie solidaire, de « bifurcation », et aux alternatives démocratiques à la délégation de pouvoir…



L'animation sera assurée par Lucie Lambert (coordinatrice d'Actes If et membre de l'Union Fédérale d'Intervention des Structures Culturelles -UFISC- et Présidente de l'Usine à Chapeaux MJC Centre social à Rambouillet) et Gilles Rouby (président du CAC).
image viso26Juin21_LucieL.jpg (0.1MB)

Nous échangerons collectivement sur les perspectives souhaitables à tracer pour les actrices/acteurs et militant.e.s associatifs, sur la manière de structurer les forces et tisser des ponts entre des résistances parfois éparpillées. Et envisager ensemble la place que peuvent prendre les associations -et plus particulièrement le CAC- pour faire advenir le meilleur scénario et éviter le pire... vaste programme !

image viso26Juin21_LucCarton.jpg (89.8kB)
Luc Carton est philosophe. Militant de l’Éducation populaire, il est aujourd’hui vice-président de l’Observatoire de la diversité et des droits culturels de Fribourg (Suisse). Il est également chercheur associé auprès de l’Association Marcel Hicter pour la démocratie culturelle (Bruxelles). A ce titre, il conduit une recherche-action, en France, pour une politique publique de la démocratie culturelle. En Belgique, il a été l’un des acteurs de la mutation de deux décrets récents: l’un sur les Centres culturels (2013), l’autre sur l’Éducation permanente/populaire (2018).

image viso26Juin21_ChritMaurel_bis.jpg (88.2kB)
Christian Maurel : de formation philosophique (admissibilité agrégation), titulaire d’un Diplôme d’Études Approfondies interdisciplinaire (sociologie, anthropologie, histoire), docteur en sociologie (École des Hautes Études en Sciences Sociales – thèse dirigée par Jean-Claude Passeron), ancien directeur de MJC et délégué régional de la FFMJC, ancien professeur associé à l’Université de Provence (Aix-Marseille I).

Retrouvez ICI l'ensemble des liens partagés et proposés durant les échanges (par les intervenant.e.s, animatrices/animateurs ou le public).


Cette réunion plénière (notre première en « distanciel ») était initialement prévue le 10 avril pour faire suite à notre Assemblée Générale du vendredi 9 avril.